Catégorie: Handicaps socio-culturels
Éditeur: Futuropolis
Pages: 88
ISBN: 9782754802383
Bibliothèque: Livres
Année: 2008

Résumé de l'éditeur :

« Enfant, j’ai bien connu le monde de l’alcool et de la violence. Mes parents s’étaient séparés. Maman avait retrouvé un copain. Un pauvre type, toujours entre deux vins. Quand il était bourré, fallait qu’il cogne.  Moi, il ne m’a jamais touché, faut être honnête là-dessus, mais c’était pas plus facile pour autant. J’aurais voulu pouvoir défendre ma maman. J’aurais voulu pouvoir, oui… »

« Je suis née et j’ai vécu mon enfance à Oran. Mon père… il est mort quand j’avais 7 ans. J’avais 5 frères et soeurs. Maman, elle faisait des ménages. On vivait chez ma grand-mère… Et mon oncle, il donnait un peu pour qu’on s’en sorte. C’était dur, tu ne peux pas t’imaginer. »

« À cause de leur travail, mes parents m’ont placé chez une nourrice, pendant les trois premières années de ma vie. Cette femme avait un gamin, qui était bègue. Sans le faire exprès, je me suis mis à imiter sa façon de parler. Quand mes parents m’ont repris avec eux, le mal était fait. J’ai jamais réussi à me défaire de ce bégaiement. »

Paroles d'illettrisme est co-édité avec l'association BD Boum.
L’association bd BOUM est née en 1984, à Blois, à l’initiative de travailleurs sociaux, d’enseignants et de militants de l’Éducation Populaire. Dés sa création, le projet associatif s’est démarqué avec une orientation pédagogique. Le festival éponyme, en novembre, est le point d’orgue d’une activité annuelle déclinée pour tous : scolaires, publics empêchés, professionnels du livre. Depuis 1998, bd BOUM-festival de Blois développe un projet éditorial en utilisant la bd comme outil d’information et d’insertion en réalisant des ouvrages sur différents thèmes de société à travers des témoignages : détenus, sourds, toxicomanes, jeunes des quartiers sensibles, publics illettrés, immigrés. Ces histoires de vie permettent aux témoins de se comprendre et d’analyser les événements ayant jalonné leurs histoires et d'en faire un récit leur donnant du sens dans un contexte socio-historique. Ces ouvrages permettent également d’informer le grand public et de démontrer que la bande dessinée est un médium qui participe aux mouvements concomitants de l’art et de la société contemporaine.