Catégorie: Handicaps psychiques
ISBN: 978-2-36723-184-6
Bibliothèque: Livres
Année: 2017

Résumé de l'éditeur :

« Même dans le cercle psycho pathogène de la famille, celui de la schizophrénie, on peut être dans l’impossibilité de faire autrement que de vivre. En refusant d’entrer dans le cercle, et en se servant de l’acuité née au contact de la maladie psychique, comme si on était vacciné, il est possible qu’une apparente faiblesse devienne une force immunitaire.

D’où l’on vient, où l’on est né, avec qui on a grandi ; nos héritages culturels et génétiques déterminent ce que nous allons être, il faut faire avec. Face à mon environnement familial, et dans ce contexte particulier, je n’avais qu’un choix : aller dans le mur du désordre et rejoindre la folie de mon frère ou en sortir et en faire une opportunité. J’ai décidé d’intégrer cette fragilité et d’en faire une force. C’était ça ou mourir. Les fragilités de mon frère ont été les racines de ma force. Je suis devenu « moi » par la grâce de mon frère ; sa maladie a contribué à faire de moi un être en quête. Il était dans l’ombre, j’ai cherché la lumière. Je suis devenu un homme en cohérence, en écho avec lui. »

La poire en bois de Didier Meillerand est un magnifique témoignage sur sa vie avec son frère schizophrène et de quelle manière la maladie a bouleversé son enfance.

En France, 650.000‎ personnes souffrent de schizophrénie, 2,5 millions de personnes sont concernées ! La schizophrénie est une maladie qui bouleverse les relations familiales, dont les sœurs et frères sont souvent les premières victimes. Didier Meillerand, en livrant son témoignage, souhaite que la souffrance des frères et sœurs des personnes en situation ‎de handicap psychique soit aussi entendue.